Le colonne d'eau

Photo

En tombant, une goutte d'eau augmente sa vitesse jusqu'à atteindre une vitesse suffisante pour pénétrer une surface aqueuse en fin de chute. Lors de ce contact, la goutte s'enfonce dans la surface, créant ainsi un cratère à la surface de l'eau. La formation du cratère cause une variation de la tension superficielle du liquide permettant ainsi, pour contrebalancer ce déséquilibre, la formation d'une colonne d'eau. Les molécules d'eau réagissent donc en vertu de la troisième loi de Newton stipulant qu'à toute action correspond une réaction de même grandeur et de direction opposée. La colonne d'eau s'élève alors au-dessus du liquide à une vitesse supérieure à la vitesse de chute de l'eau. En remontant, des gouttelettes finissent par se détachant occasionnant la répétition de ce phénomème jusqu'à ce que les gouttelettes se détachant soient assez petites pour pénétrer la surface aqueuse sans créer un nouveau cratère. Cependant, les colonnes secondaires issues de ce phénomène sont beaucoup plus petites et moins visibles à l'oeil. À la longue, le phénomène s'atténue puique l'énergie nécessaire pour faire remonter la colonne d'eau est transmise au liquide, entre autres, par la formation d'une onde sur l'eau.


Yannick Seyer
Les Cèdres, QC
First Prize ( 2011 Open Category )