Journée des symposiums – 7 juin

Les symposiums thématiques offrent la possibilité d’une mini-réunion dans le cadre général du Congrès. Ils contribuent à soutenir la recherche en physique au Canada en offrant une occasion de réseautage et de collaboration dans des domaines de recherche particuliers. Chaque symposium sera composé de 4 sessions et la journée entière sera programmée dans une salle avec du café à proximité pour encourager le réseautage. Aucun conférencier plénier ou autre événement n’est prévu le mardi pour interrompre la mini-réunion. La session d’affiches de l’ACP est prévue de 17h30 à 19h00, après la fin de la quatrième session. Nous avons essayé de l’organiser plus tôt que d’habitude afin que les délégués puissent aller dîner avec les participants au symposium.

Huit symposiums sont prévus pour le mardi. Ils comprennent une série de conférences invitées et de contributions. Les résumés peuvent être soumis pour ces symposiums en sélectionnant la piste du symposium lorsque vous soumettez votre résumé (ouverture le 1er février 2022). Les délégués qui souhaitent assister uniquement à la journée des symposiums pourront le faire. À l’heure actuelle, nous prévoyons que les frais d’inscription pour les délégués non étudiants membres de l’ACP et les conférenciers invités ne dépasseront pas 175 $ pour la journée. Voici la liste des symposiums prévus :

  • Symposium sur les progrès de la physique biologique et médicale, organisé par la Division de physique en médicine et biology (DPMP) — De nouveaux développements passionnants en biophysique, physique médicale, biophotonique et autres domaines seront mis en évidence. Les sujets abordés comprendront les nouveaux instruments, les nouvelles découvertes et les progrès en matière de modélisation, y compris les applications de l’IA. Vous pouvez envoyer vos commentaires sur les nouvelles avancées que vous aimeriez voir mises en avant à Cornelia Hoehr à l’adresse choehr@triumf.ca.
  • Symposium sur la physique des plasmas, organisé par la Division de la physique des plasmas (DPP) – Les délégués souhaitant s’informer des récentes avancées de la recherche en physique des plasmas doivent prévoir y assister. Divers sujets seront abordés, dont, entre autres, la modélisation des plasmas, les plasmas thermiques et les plasmas non thermiques.
  • Nouvelles orientations pour les expériences basées sur les accélérateurs, organisé par la Division de la physique des particules (PPD) — Ce symposium offrira une vue d’ensemble et une discussion sur les expériences actuelles et proposées basées sur les accélérateurs qui sont planifiées au sein de la communauté canadienne de la physique des particules.
  • Les sujets brûlants de la théorie rendue accessible, organisé par la Division de la physique théorique (DPT) — Venez vous informer sur un large éventail de “sujets chauds” de la physique théorique auprès d’un groupe d’une douzaine d’experts invités. Ces exposés seront destinés à un public de physiciens de tous les sous-domaines afin de rendre cette mise à jour scientifique accessible à tous.
  • Physiciens du secteur privé, organisé par la Division de la physique appliquée et de l’instrumentation (DPAI), en partenariat avec le directeur des activités du secteur privé et le directeur des affaires professionnelles de l’ACP – Les jeunes physiciens, ou ceux qui s’intéressent à un éventuel changement de carrière, sont invités à assister à ce symposium interactif qui donnera un aperçu des carrières des physiciens travaillant en dehors du milieu universitaire et offrira des idées et des conseils sur les voies possibles et la formation nécessaire pour transformer votre formation en physique en une carrière intéressante et enrichissante en dehors du milieu universitaire.
  • La physique au collisionneur électron-ion (EIC), organisé par la Division de physique nucléaire (DPN) — Au cours de la prochaine décennie, un nouveau complexe accélérateur majeur, le collisionneur électron-ion (EIC), sera construit aux États-Unis. Dans l’EIC, des électrons polarisés entreront en collision avec des protons polarisés, des ions légers polarisés et des noyaux lourds à haute luminosité afin de répondre à des questions d’importance fondamentale en physique nucléaire et en physique des particules. S’appuyant sur des décennies d’implication dans les installations de collision de particules du monde entier, les physiciens subatomiques canadiens participent intensivement à la réalisation de cette nouvelle installation.
  • Fluctuations et désordre dans la matière condensée, organisé par la Division de la physique de la matière condensée et des matériaux (DPMCM) — Certains des problèmes les plus difficiles de la physique de la matière condensée sont ceux où les fluctuations et le désordre sont des caractéristiques essentielles, et où il y a souvent de la frustration et un paysage énergétique compliqué. Ce symposium réunira des chercheurs de toute la physique de la matière condensée pour présenter et discuter des avancées récentes dans des domaines sélectionnés liés à ce thème.
  • Techniques de précision en spectroscopie, organisé par la Division de la physique atomique, moléculaire et optique du Canada (DPAMOC) – La mesure et la précision sont la pierre angulaire de la physique en tant que science quantitative et exacte. Elles se manifestent dans le système international d’unités et leur réalisation. La division de la physique atomique, moléculaire et optique cherche à mettre en lumière les développements actuels, les applications et les techniques de pointe appliquées à la spectroscopie. Les idées d’exposé ou de sujet pour le symposium peuvent être envoyées directement à Jens Lassen à l’adresse lassen@triumf.ca.